Des partenariats et des contrats

Côté partenariats, les lauréats ont pu élargir leur portefeuille de clients. En effet, Nap&Up (Prix du public) dont le cocon de sieste a séduit de nombreux grands groupes, a aujourd’hui plus d’une soixantaine de clients dont de nombreux grands groupes de secteurs variés tels que Michelin ou Axa.

C’est le cas également de Tryon (prix du Territoire POLD), start-up spécialisée dans le traitement des biodéchets, qui a signé un contrat avec Sodexo pour la gestion de 116 collèges dans les Yvelines.

La start-up Veesion (prix de l’entrepreneuriat étudiant) a développé quant à elle des partenariats avec de grand groupes du retail (Galeries Lafayettes, Casino). Elle devrait d’ailleurs bientôt tester en conditions réelles son dispositif de détection des vols.

De son côté, l’association Le Chaînon Manquant (prix économie sociale et solidaire) poursuit sa lutte contre le gaspillage alimentaire. Son engagement l’a aussi poussé à monter un réseau de solidarité à La Défense avec trois autres associations : La Maison de l’amitié, Le Carillon et Entourages qui a pour objectif de lutter contre l’isolement et de faciliter le quotidien des personnes avec ou sans domicile.

Des start-up créatrices d’emplois

Au-delà de leur capacité à mobiliser de nombreux acteurs, les lauréats du Prix de l’Innovation POLD ont aussi pu agrandir leurs équipes. Les deux co-fondatrices de Nap&up ont recruté deux nouveaux collaborateurs et Veesion compte aujourd’hui 10 salariés.

Avec 8 salariés à temps complet et jusqu’à 22 en pleine saison, Cycloponics (prix Ville durable), la start-up qui utilise des lieux abandonnés en ville pour les transformer en fermes urbaines biologiques, devrait prochainement embaucher un chef de chantier.

L’association Le Chaînon Manquant compte aujourd’hui 6 salariés et 250 bénévoles et travaille avec différents acteurs publics ou privés tels que des villes, des restaurations d’entreprises ou des entreprises du secteur événementiel.

Des ambitions pour le futur

Fort de leur expérience et de leur potentiel de développement, les lauréats misent sur un avenir ambitieux. De nouvelles levées de fonds pour certains (Tryon, Cycloponics), d’autres envisagent d’élargir leur marché. R-pur (prix Santé/Bien-être), qui produit des masques antipollution, souhaite se développer à l’international et cherche pour cela à accélérer son industrialisation.

Nap&up propose, au-delà de son produit, des semaines de sensibilisation pour souligner l’importance de la prise en compte des troubles du sommeil au travail et planche sur un nouveau produit.

Cycloponics possède 16.000 m² d’exploitation sur Paris et à ouvert des fermes à Bordeaux. Avec un potentiel de 6 millions de mètres carré disponible sur Paris intra-muros, Cycloponics poursuit son implantation dans la capitale.

De nouvelles récompenses

Enfin, après le Prix de l’Innovation Paris Ouest La Défense, certaines start-up ont eu la chance d’être lauréates d’autres prix. C’est le cas de Tryon qui a remporté le mondial de l’innovation ADEME et a été labellisé projet d’avenir. Le Chaînon Manquant a aussi remporté la médaille de la ville de Paris.